Dans le monde du vin, on aime beaucoup les acronymes. Nous vous parlions dernièrement du CCIV à Bordeaux, place aujourd’hui à l’AOC ! Derrière ces trois petites lettres se cache tout un univers. Laissez-nous vous conter l’Appellation d’Origine Contrôlée et ses secrets.  

chateau suau route des vins blancs vignobles

Les origines de l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC)

L’AOC ou Appellation d’Origine Contrôlée est un label franco-français… 100% créé et développé dans l’hexagone donc ! Son ancêtre a vu le jour dans le sud du pays, à Châteauneuf-du-Pape très exactement, dès 1924. Afin de lutter contre la maladie du phylloxéra, la baisse de qualité ou la fraude, le baron Le Roy décida de mettre en place le syndicat des vignerons de Châteauneuf, puis, en 1929, le syndicat des Côtes-du-Rhône.

Mais il faudra attendre 1935 pour que l’AOC naisse officiellement, des suites d’un décret-loi relatif à la défense du marché du vin. Petite précision : il en existe pour beaucoup de produits, à l’image du délicieux piment d’Espelette chez nos voisins basques !

L’AOC, qu’est ce que c’est ?

Découvrons d’abord son cousin l’AOP ou Appellation d’Origine Protégée, deuxième acronyme de cet article ! Selon le site de l’INAO (encore un acronyme pour parler de l’Institut national de l’origine et de la qualité !) l’AOP désigne “un produit dont toutes les étapes de production sont réalisées selon un savoir-faire reconnu dans une même aire géographique, qui donne ses caractéristiques au produit. C’est un signe européen qui protège le nom du produit dans toute l’Union européenne”.

L’AOC évoque quant à lui les produits “répondant aux critères de l’AOP et protège la dénomination sur le territoire français”. Depuis le 1er janvier 2012, la mention AOC des produits a été remplacée par la mention AOP… excepté pour les vins !

Un terroir et une aire géographique sont indispensables pour produire une AOC, mais il est aussi indispensable qu’un savoir-faire spécifique soit mis en œuvre à l’aide d’un cahier des charges très précis.

A quoi sert l’Appellation d’Origine Contrôlée ?

L’objectif d’une AOC est de donner une identité au vin en donnant le meilleur de son terroir. Il s’agit aussi de donner des repères aux consommateurs afin qu’ils puissent choisir au mieux le cru qui arrosera leur repas / apéritif (rayer ou non la mention inutile). Ils pourront ainsi retrouver des cépages dominants et les arômes personnalisés d’un terroir.

On compte aujourd’hui plus de 363 AOC de vins et d’eaux de vie, pour un chiffre d’affaire d’environ 21,2 milliards d’euros. Elles représentent plus de 77% de la production de vin française et sont affichées sur toutes les bouteilles.

Elles s’appellent Beaujolais Villages, Gigondas ou encore Cadillac Côtes de Bordeaux (pour ne citer qu’elles) et sont soumis à différentes méthodes de production, mais aussi de conditionnement et d’étiquetage. Le cahier des charges est assez poussé et ceci pour une raison principale : fournir le vin le plus typique aux consommateurs.

Dans le Bordelais, les vins sont obligatoirement issus d’assemblages alors que dans d’autres régions comme en Bourgogne, les breuvages ne sont composées que d’un seul cépage. Différentes approches qui sont toujours dictées par le type de terroir. Pour mieux séduire les consommateurs et les protéger…

Nos Appellations d’Origine Contrôlée

Au Château Suau, nous sommes ravis de compter trois AOC : Bordeaux, Côtes de Bordeaux et Cadillac Côte de Bordeaux.

Comme son nom le laisse supposer, l’AOC Bordeaux est une appellation d’origine contrôlée produite dans le vignoble de Bordeaux. Nous avons en effet la chance d’appartenir à la grande famille de ce vignoble gigantesque : en 2009, on comptait 38 490 hectares en rouges, 6 040 ha en blancs, 4 725 ha en rosés et 700 ha en clairets.

L’Appellation Bordeaux peut être revendiquée (sous conditions) par tous les vins rouges, rosés et blancs issus de raisins récoltés sur les communes viticoles de la Gironde, excepté les zones de palus, marais et les parties forestières.

L’AOC Côtes de Bordeaux est produite sur plusieurs parties du vignoble bordelais. Créée en 2009, l’appellation compte quatre dénominations géographiques dont notre Cadillac-Côtes de Bordeaux (2 975 hectares) dans le vignoble de l’Entre-deux-Mers (ancienne appellation Premières Côtes de Bordeaux rouges).

Et vous, quelles sont vos AOC préférées ?