Il était une fois un vin bio pas comme les autres dont la production restait un mystère pour le plus grand nombre. Elaboré à base de produits issus de l’agriculture biodynamique, ce breuvage réclame un régime complexe à part, de l’entretien des vignes au stockage des bouteilles. On vous révèle aujourd’hui son histoire et les secrets du traitement de la vigne en biodynamie.

Biodynamie

La biodynamie, d’où ça vient ?  

Il était une fois un monsieur austro-hongrois du nom de Rudolf Steiner. Homme de sciences, Rudolf est également philosophe et fondateur de l’Anthroposophie, un courant de pensée qui intègre des volets psychiques et spirituelles au domaine scientifique. Autant vous dire que tout le monde n’adhère pas aux idées du monsieur.

En 1924, le futur papa de la biodynamie donne ses huit “Cours aux agriculteurs”, durant lesquels il explique les fondements théoriques et pratiques de cette agriculture particulière. Cette dernière intègre la Terre, la faune et la flore dans sa démarche. Il s’agit alors des prémisses de la biodynamie.

Il faut attendre le début des années 2000 pour que ces balbutiements fassent leur petit bonhomme de chemin et intègrent le monde de la viticulture. Aujourd’hui, plus de 450 domaines dans le monde l’ont choisie malgré des critiques et des controverses.

La biodynamie, comment ça fonctionne ?

Bien que les pratiques soient similaires à celles de l’agriculture biologique classique, la biodynamie impose en sus des spécificités pour le moins surprenantes. Si n’importe quel être humain peut décider de produire son cru biodynamique, celui-ci devra opter pour une philosophie de vie à base de travail et d’autosuffisance dans une pleine connexion entre la terre et l’espace.

Le but ? Créer du lien entre le sol, la plante et le monde animal, restaurer l’unité des écosystèmes et stimuler leurs échanges, des éléments microscopiques de la terre jusqu’aux planètes fort fort lointaines.

Le traitement de la vigne biodynamique

La production est régie par le principe de ce cher monsieur Steiner qui stipule que tout ce qui vient de la terre doit revenir à elle. Ainsi, tout composé devra provenir des antres de Dame Nature sans intervention de procédés industriels.

Un calendrier lunaire et zodiacal pourra même être consulté pour régir la plantation, la culture, la récolte et la vinification. Par ailleurs, des préparations végétales ou des minéraux seront utilisés comme additifs ou engrais. Certains producteurs font même appel à des rites ésotériques pour produire leur breuvage !

Trois préparations naturelles pourront être utilisées pour prendre soin de la vigne : les préparats dynamisés (bouse de corne + ancre ou silice de corne + ancre), les préparats pour composts ou les tisanes et décoctions. La vigne aussi apprécie sa petite tasse !

traitement vigne biodynamie

La cave biodynamique

Ne s’improvise pas cave de vin biodynamique qui veut. La candidate devra être tout en courbes, sans aucun angle. L’arrondi représente en effet l’espace infini tandis que les coins évoquent la mort (celle des deux lignes, ainsi que celle de l’extrémité de deux parties).

L’herbe et la paille sont également des éléments indispensables à disposer dans la dite cave… Sur les murs ou à même le sol, c’est vous qui voyez ! Les deux auront comme mission d’absorber l’énergie du soleil toute la journée et de la transmettre à l’ensemble du lieu.

Et vous, connaissiez vous le vin biodynamique ?

The following two tabs change content below.
Avatar

Solene Duclos

Avatar

Derniers articles parSolene Duclos (voir tous)