Ils sont les stars des apéritifs et des tables du monde entier. Mais que seraient nos meilleurs crus sans leurs fidèles acolytes ? De nombreux accessoires à vin se disputent les faveurs des amateurs de bonnes bouteilles. Nous vous présentons cinq spécimens qui deviendront les meilleurs amis de vos précieux breuvages… et les vôtres !

Accessoires vin

Le tire-bouchon

Il est l’accessoire à vin par qui tout commence. La majuscule d’un moment délicieux à conjuguer au pluriel. Mais comment choisir le bon modèle ? Il y a d’abord l’indémodable, la queue de cochon que tout le monde (ou presque) a possédé un jour. Tout aussi connu, le tire-bouchon à manche réclame un peu plus de dextérité. Avec sa lame intégrée en sus, leur outsider le limonadier peut requérir un peu plus d’expérience mais reste le plus pratique.

Citons ensuite les tire-bouchons à levier qui demandent un peu plus d’entrainement, comme le célébrissime « homme debout » (dont les bras s’abaissent pour ouvrir la bouteille) ou le lapin de screwpull (« à double poignées »).

N’oublions pas le tire-bouchon à ressort, le vieux de la vieille qui connut son heure de gloire dans les années 50. Aujourd’hui, le tire-bouchon électrique lui a soufflé la vedette, peut-être car il fait tout le boulot et peut même indiquer la température du vin. Une option aussi proposée par le modèle avec une vis-sans-fin, aussi efficace et beaucoup moins cher. Il existe également le tire-bouchon à deux lames, très efficace sur les vieux bouchons fragiles. Enfin, le tire-bouchon à gaz permet d’ouvrir la bouteille sans lame.  Que de possibilités pour ce bel objet !

Le bouchon

Une fois le bouchon retiré par le spécimen du paragraphe précédent, il va peut-être falloir songer à la replacer… si vous avez été raisonnable et que la bouteille n’est pas terminée ! Vous ne serez pas marié(e) avant la fin de l’année certes, mais vous pourrez vous consoler en dégustant le lendemain un vin qui n’aura rien perdu de sa saveur.

Plusieurs types de bouchons vont prendre soin de vos breuvages : la version classique en liège, le bouchon universel, le verseur-bouchon (universel lui aussi), le spécimen dédié à la préservation des bulles, ainsi que tout un tas de prototypes confectionnés dans différents matériaux (aluminium, verre, etc.) dans des formes diverses et variées. A vous de choisir le modèle qui vous ressemble. !Accessoire vin bouchon

La carafe

Aussi belle que pratique, la carafe est l’accessoire glamour du vin. Une multitude de modèles sont proposés sur le marché, du plus simple au plus branché. On ne dénombre en revanche que deux types de carafes : celles destinées à l’aération du vin et celles dédiées à son décantage.

Les carafes à décantage ont généralement la forme d’une bouteille, confectionnées dans un matériau et une finition plus ou moins nobles. Côté aération, notez qu’il existe au moins une carafe pour chaque type de vin, avec des design classiques ou insolites. Elles permettront de plus ou moins favoriser le contact avec l’air selon le vin pour lequel elles seront destinées. Pour les vins jeunes, privilégiez des assises plus larges (et donc plus étroites pour les vins vieux). Un col droit permettra néanmoins un service plus pratique. Pour le look en revanche, c’est à vous de voir !

Le Drop-Stop

Né de l’imagination d’un monsieur Danois – un certain M. Brian Vang Jensen – le DropStop est sans doute l’accessoire le plus simple de l’univers du vin. Très bon marché, il se décline aujourd’hui dans des coloris différents. En revanche, la forme reste toujours la même : un disque qui se roule pour se glisser ni vu ni connu dans le goulot de toutes les bouteilles du monde.

Facile mais il fallait pourtant y penser ! Petit mais costaud, malin et souple, l’objet permet de verser son contenu sans en perdre une miette… ou plutôt une goutte ! Un incontournable à garder toujours à proximité !

La caisse à vin

Jadis, le vin était en effet vendu en barrique marquée au fer (ou au pochoir) des armoiries ou blasons de la famille. Une information indispensable aux négociants et professionnels afin de reconnaître en un coup d’oeil l’origine et le terroir du vin. Il faudra patienter jusqu’au milieu du 18ème siècle pour que la caisse à vin arrive sur le devant de la scène

Dès le milieu du 18ème siècle, l’utilisation du verre se généralise peu à peu dans la vie quotidienne, des cuisines jusqu’au domaines viticoles. On utilise alors les caisses à vin pour balader en toute sécurité des bouteilles vides puis fraichement remplie du précieux liquide.

Comme pour les barriques, il va falloir « tatouer » les caisses avec soin afin qu’elles restent reconnaissable grâce à l’estampes. Telle une carte d’identité, cette pièce de bois de dimensions variables et confectionnée en pin des Landes, permet de dire d’où elle vient et qui elle est. Nom et blason du domaine, millésime et classement… Tout, vous saurez tout sur les bouteilles dissimulées dans son antre.

Depuis quelques années, la caisse a vin a amorcé une reconversion. Etagères, boîtes à chaussures et même bibliothèque… Elle fait désormais office de mobilier ou d’accessoire déco dans les salons ou chambres à coucher des particuliers !

Et vous, quels sont vos accessoires préférés ?